Investigations autour de la communication série entre un Flarm et un assistant à la navigation aérienne

février 2, 2013 8 commentaires

flarmPratiquant le vol à voile ( le pilotage de planeur), je me suis intéressé il y a quelques temps à la possibilité de connecter un Flarm  à un logiciel d’aide à la navigation de type: Seeyou, LK8000 ou en core Xcsoar.Les informations délivrées par le le fabriquant Flarm sont assez peu précises sur l’interconnexion entre leur appareil et un logiciel tiers. D’autre part, les forums spécialisés de pratiquants du vol à voile n’apportent pas une vision complète sur la technologie utilisée et les moyens de mise en oeuvre. Les explications données sont approximatives et témoignent d’une méconnaissance matérielle et logicielle.Aussi, j’ai décidé d’investiguer un peu plus en profondeur sur les différentes solutions que l’on peut apporter à cette problématique.Nous examinerons tour à tour:

  • la détection automatique du matériel Flarm par les logiciels d’aide à la navigation
  • le protocole série du Flarm et les trames NMEA spécifiques
  • L’obtention d’une console série via l’USB sur les Pna / Pda
  • L’obtention d’une console série via l’USB sur un smartphone
  • L’alternative Bluetooth
  • Les solutions commerciales existantes
  • La réalisation d’une carte électronique dédiée

Lire la suite…

Catégories :electronique Étiquettes : , , ,

Remplacer (proprement) une carte micro-SD sur un telephone Android

janvier 24, 2013 1 commentaire

MicroSd
Soit parce que vous voulez augmenter la taille de votre carte de stockage de votre device Android ou bien parce que celle installée présente des signes de dysfonctionnement, il vous sera utile de transférer le contenu de l’ancienne carte vers la nouvelle. Sur mon Samsung Galaxy S2, la carte d’origine vendue dans l’offre de l’opérateur est une carte non indentifiée de 2Go. Depuis le début de son utilisation, elle présente des défauts de fonctionnement et Android m’indique régulièrement « Carte SD endommagée ». Je décide donc de la remplacer par une carte plus performante et un peu plus grosse. Lire la suite…

Catégories :Android Étiquettes : ,

Dans la famille des loups-Garous, je demande Bogdan VATRA

Il y a des gens poilus, vraiment poilus … je veux dire de ceux qui hurlent la nuit avec yeux rouges devant leur console. Bogdan VATRA fait parti de ceux-la. Bogdan est un nom slave signifiant « donné par Dieu ». On est pas trop loin du compte quand on voit le travail colossal qu’il a fallu à l’individu pour nous proposer le portage de Qt sur Android. Alors QT sur android ca marche ? Oui plutôt pas mal je dirais mais si vous le voulez bien, analysons la chronologie des événements qui m’on fait tester cette solution.Tout d’abord, il y a eu une petite vidéo assez bien faite, un didacticiel qui parle du portage de Qt grace à Necessitas et Ministro . Ce qui vous en conviendrez après visionnage, aiguise notre curiosité.

Puis ensuite, il y a eu la publication d’un article sur linux magazine parlant exactement du même sujet.linuxmag_jv2013
Et enfin, il y a eu l’annonce de Ubuntu sur téléphone mobile relatée dans un post précédent. Quel rapport me diriez-vous ? et bien tout simplement, quand on se rend sur la page dédiée d’Ubuntu pour mobile et qu’on s’intéresse au développement on se rend compte que l’outil proposé est QT avec un accent particulier mis sur QML.
Bon tout cela ne peut laisser insensible une âme curieuse, alors si vous aussi vous voulez tester et rentrer un peu plus dans les détails je vous invite à lire la suite … Lire la suite…

Catégories :Android, Linux Étiquettes : , , ,

Et on se prend à rêver ….

janvier 4, 2013 1 commentaire

Ubuntu on Phone

Ubuntu on Phone


C’ est le BUZZZ de ce début 2013: Ubuntu pour telephone mobile.
ET là, on comprends le choix de [Mark Shuttleworth] sur [Unity] le bureau un peu bizarre et décrié mais qui témoigne une volonté d’évolution vers la mobilité. Si des projets comme [OpenMoko] avaient éveillé ma curiosité , là avec Canonical j’y crois vraiment.
Le marché est mûr car Android tourne sur un noyau linux donc les drivers des constructeurs (en déplorant l’usage de blob binaire 😦 ) seront dispo aussi pour un vrai linux.
L’avantage de linux sur un téléphone mobile ca sera aussi de proposer une totale continuité entre plateformes (PC, Téléphone, Télé) l’OS étant le liant. De nos jours, seul Microsoft tente le coup avec Windows8 et leur sale tablette Ikea. Bien sûr, il reste des inconnus comme le choix des licences adoptées et leur compatibilité sur un « market »; market seul garant à terme de la réussite du projet. C’est aussi ces contraintes légales de marché qui font que Google a réécrit du code « from scratch » en utilisant entre autre la licence [Apache].
Je ne sais pas pour vous mais avec Android (qui est quand même bien) j’ai la furieuse impression de tourner autour du pot. Les couches logicielles sont trop nombreuses, c’est vraiment lourd …
J’attends de voir les choix techniques adoptés par Canonical mais de toute facon cela ne pourra être que plus simple.
Dans un conférence il y a peu de temps, j’entendais que Linux était un OS maudit. C’est à dire que sa technologie était maintenant reconnue et utilisée au coeur de nombreux process mais qu’un succès populaire se faisait toujours attendre. A vrai dire que Linux n’ai pas de « succes populaire » c’est un peu le cadet de mes soucis. Ce que je veux, c’est pouvoir développer librement et avec convergence sur cet OS fabuleux. Allez on y croit !!!

Catégories :Linux, Uncategorized Étiquettes : ,

Un NSLU2 à moustache

décembre 21, 2011 Laisser un commentaire

NSLU2 équipé de son dongle Wifi

J’utilisais jadis un nslu2 reflashé avec une Debian pour mon Nas.
Depuis, l’adoption d’un Ts212 avait laissé ce matériel disponible pour autre chose.
Parallèlement, j’ai une vieille imprimante HP5850 initialement réseau (et wifi) mais qui depuis d’hasardeuses modifications de firmware pour lui faire adopter le cryptage WPA refusait tout simplement toutes connectique réseau; seul l’usb me permettait encore de l’utiliser sur mon poste principal.
L’idée était donc d’utiliser le NSLU2 adjoint d’un adaptateur wifi usb comme serveur d’impression.
Tout n’est pas si simple quand il s’agit de dongle Wifi surtout pour du matériel embarqué mais avec la magie d’ OpenWrt et du matériel correctement choisi tout est réalisable … Voyons cela en détail. Lire la suite…

Catégories :hack, Linux Étiquettes : , ,

Papa !!! la télé elle a des poils qui poussent et puis elle parle toute seule.

décembre 17, 2011 Laisser un commentaire

Eh oui mon petit ça s’appelle la convergence, et puis tu ferais mieux de t’y habituer car c’est que le début …
J’avais mis ça dans mon énorme liste TODO depuis que j’avais remarqué que le firmware de ma télé reposait en partie sur linux.De plus, la télé comportait une connectique réseau ce qui laissait envisager pas mal de truc. Un jour je suis tombé la-dessus.
Bon je cite:
« jointSPACE is an Open Source project that will allow every user/supplier to develop applications for Philips TV displays.
jointSPACE is based on the SPACE architecture which was developped by Philips to ease internal development.
At a certain point of time, Philips decided to open its architecture to allow everyone developing code for the TV target.
jointSPACE adresses this by opening and extending the current TV architecture:
jointSPACE proposes a single platform to develop applications (any Linux PC or device capable of running Linux/DirectFB technologies)
jointSPACE publishes the essential TV APIs used in the SPACE architecture
jointSPACE provides a portable prototyping software that includes and illustrate the essential of the SPACE architecture
jointSPACE will extend the TV architecture to allow:
executing TV applications on a remote system, rendering and being controlled on the TV
executing application on a remote system, controlling the TV APIs remotely.
jointSPACE will continuously provide new technologies/libraries to ease and improve the development of new applications
jointSPACE will extend the TV API to allow controlling more TV functionalities. »

Résumons les choses, à l’instar du monde de la téléphonie, Philips c’est rendu compte qu’une architecture ouverte c’était pas mal pour créer une dynamique innovante. Pour cela outre le noyau linux qu’ils ont adopté pour le firmware, le reste a été basé sur:
DirectFB une API pour développement sur frameBuffer
SawMan un window manager tournant sur DirectFb
Voodoo une couche réseau permettant aux applications DirectFb de dialoguer facilement entre elles.
FusionDale reposant sur l’API Fusion IPC.
Sur le site de JointSpace, on trouve outre la documentation une section Download qui comporte les SDK pour:
-Cygwin
-MacOs
-Linux
-NitendoDs
-Iphone
-Android
Pas mal non ? Du reste, on dispose aussi des sources du SDK que l’on pourra recompiler (voir modifier et recompiler) pour la plateforme de notre choix.
Il y a aussi des exemples d’applications. Et c’est là que ça se corse:
Des jeux ou des émulateurs sont disponibles. On ne trouve cependant que les binaires sans les sources… Inutile de préciser que ces binaires sont de toutes façon d’horribles exe…
Je me penche sur les exemples fournis avec les sources. Eh ben c’est pas mieux …
A part une petite anim de PacMan, impossible de compiler. Le code n’est tout simplement pas portable.
D’ailleurs voila ce que l’on peut lire dans certains README: « Cygwin version only for the moment. »
NON MAIS STOP, coup de gueule. Voila qu’une technologie à la base faite pour (je cite à nouveau):
« any Linux PC or device capable of running Linux/DirectFB technologies) » se retrouve uniquement en démo sur un moisi OS. Que c’est laid, quelle ingratitude tout de même…
Ben voyons j’ai qu’à mettre un Windows sur Vmware|qemu|Virtualbox puis installler cygwin dessus pour faire tourner les démos… c’est ridicule, vraiment. Honte à toi développeur je te souhaite un cancer du *** et une amputation des doigts pour que jamais tu ne puisses te gratter.
Parmi les applications disponibles, une m’intéressait plus particulièrement: il s’agit d’une télécommande.
On peut s’interroger sur l’utilité de cette application. En effet, il est quand même plus pratique de prendre directement la télécommande de la télé que d’aller chercher son ordinateur portable. Cependant cela peut être très utile quand comme moi vous avez votre bureau juste à côté du salon et que vos enfants mettent le son trop fort. Inutile de se déplacer / crier juste un click.
De même en explorant l’api de jointSpace j’envisageais d’autres possibilités. Par exemple afficher un message par dessus l’écran du téléviseur (les devoirs sont faits?…).
Il y aussi la Nettv, un service en ligne sur la télé permettant de naviguer sur certains sites partenaires dont Youtube, Dailymotion, Allocine etc…
Pour cela on navigue avec la télécommande du téléviseur. Pour les champs de recherche, on utilise le multiptap de la télécommande (par ex, pour le ‘a’ on appui trois fois sur la touche 1). C’est quelque chose que l’on trouvait beaucoup sur les téléphones portables. A l’usage, c’est vraiment pas pratique.
Je décidais donc que ma télécommande virtuelle permettrait de rentrer directement du texte pour pouvoir « surfer » sur ma télé.
En cherchant un peu j’ai trouvé que philips avait mis en ligne sur l’android Market:
Philips MyRemote
La même chose existe pour iphone. Rien de semblable n’existant pour Linux, ce fut une fois de plus la méthode DIY.
De fil en aiguille je commençais à entrevoir différentes possibilités: si il était possible d’afficher du texte sur la télé pourquoi ne pas faire afficher des messages systèmes ? (mails reçus par ex).
Aussi je décidais d’architecturer mon application de la façon suivante:
Une librairie « displib » sera responsable de l’affichage de message sur la télé.
Une autre librairie la « remlib » sera responsable de l’envoie de commande distante sur le téléviseur.
Ces librairies écrites en C grâce au SDK jointSpace pourront être appelées par de simples petits programmes C afin d’être inclues dans des scripts. On pourra aussi utiliser ces libs dans un programme C++. Il suffira juste pour cela de rajouter un #define __cpp dans le corps du programme appelant.
Aussi, pour la télécommande virtuelle j’ai utilisé Qt.
Les sources et binaires sont disponibles ici: lrtv
Veuillez lire le README avant utilisation/compilation.
Sûr que le coding style n’est pas franchement au rendez-vous mais au moins l’application a le mérite d’exister. Les contributions seront les bienvenues.
Pour finir, une petite vidéo de démo :

Catégories :hack

I love it when a plan comes together

novembre 6, 2011 1 commentaire

Quand je trouve du bon matériel je share … La il s’agit d’un Nas entrée de gamme de chez Qnap le Ts212

Qnap TS212


Je cite le fabriquant quand à leur politique d’ouverture :
«La dernière distribution Debian Lenny supporte maintenant pleinement notre TS-109, TS-209, TS-409 et la série TS-409U Turbo NAS. Comme Debian est la seule distribution Linux qui soutient activement la plate-forme ARM ainsi que son rôle de système de gestion de paquets APT qui fournit plus de 10000 logiciels. QNAP a vu sa communauté d’ouvrir au monde et le réservoir potentiel d’applications et d’utilisations que nous pourront apporter à nos Nas. Nous avons décidé de soutenir les efforts visant à ajouter Debian pour les dispositifs basés sur le Marvell Orion SoC, le processeur utilisé par l’ensemble de nos ARM à base de produits de NAS. Il peut également servir d’alternative à la norme firmware pour offrir à nos utilisateurs plus de compétitivié et maximiser l’utilisation de leur NAS.
Il y a un intérêt considérable pour les utilisateurs d’installer Linux dans un NAS , car il peut être utilisé comme un puissant et serveur personnalisable. Ils veulent un système Linux complet qui leur permet d’installer facilement des logiciels supplémentaires et de modifier l’environnement. Debian est une choix idéal pour ces utilisateurs, car elle soutient la plate-forme ARM, qui est très mature et robuste.

Bon tout est dit , bon dieu que ce fait du bien à entendre quand même … Allez on y va !!! Lire la suite…

Catégories :hack, Linux Étiquettes : , , ,