Accueil > Android > Remplacer (proprement) une carte micro-SD sur un telephone Android

Remplacer (proprement) une carte micro-SD sur un telephone Android

MicroSd
Soit parce que vous voulez augmenter la taille de votre carte de stockage de votre device Android ou bien parce que celle installée présente des signes de dysfonctionnement, il vous sera utile de transférer le contenu de l’ancienne carte vers la nouvelle. Sur mon Samsung Galaxy S2, la carte d’origine vendue dans l’offre de l’opérateur est une carte non indentifiée de 2Go. Depuis le début de son utilisation, elle présente des défauts de fonctionnement et Android m’indique régulièrement « Carte SD endommagée ». Je décide donc de la remplacer par une carte plus performante et un peu plus grosse.
Dans mon cas (Debian Squeeeze) la carte étant lue par un adaptateur USB:

$mount /media/usb0
$cd /media/usb0
$find . -depth -print | cpio -oaV > ~/android_sd.cpio

On attends et à l’issu on démonte la carte en changeant au préalable de répertoire:

$cd ~
$umount /media/usb0

C’est au tour de la nouvelle carte vierge. On l’insère dans le device Android qui se propose de la formater. Bien qu’on puisse le faire nous même avec d’autres outils (fdisk) je préfère laisser Android gérer le formatage. On sait jamais peut être le formatage n’est pas standard ?? Apres formatage de la carte on la démonte proprement du device (option démonter la carte dans Android) et on l’éjecte avant de la plugger sur un PC. Juste par curiosité j’analyse la carte avec fdisk qui est en FAT32. La carte précédente (celle fournie par l’opérateur était en Fat16 avec une partie inutilisée (?@#!!). Puis on tape les commandes suivantes:

$mount /media/usb0
$cd /media/usb0
$cpio -imVd < ~/android_sd.cpio

On attends et à l’issu on démonte la carte en changeant au préalable de répertoire comme précédemment. Enfin on peut réinsérer la nouvelle carte dans le device. Voilà, là c’est propre !!
Un petit retour d’information sur les options cpio utilisés (cf man cpio):
-V
Affiche un « . » pour chaque fichier traité
-a, –reset-access-time
Ne modifie pas la date d’accès des fichiers, comme s’ils n’avaient pas étés lus.
-m, –preserve-modification-time
En créant les fichiers, conserve leurs dernières dates de modification
-d, –make-dectories
Si nécessaire, crée les répertoires de destination.

Catégories :Android Étiquettes : ,
  1. août 25, 2013 à 7:20

    Clair, net, précis. Merci !

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :